Gabon : Le Numérique, un secteur en plein essor

Auteur 17 novembre 2015 1
Gabon : Le Numérique, un secteur en plein essor

Le ministère de l’Economie numérique et de la Poste a réuni les acteurs du numérique gabonais et fait le point sur les nouveaux projets visant à poursuivre le développement de ce secteur.

Le 30 septembre dernier s’est tenue à Libreville (Gabon) une rencontre de l’ensemble des acteurs de la société civile intervenant dans le domaine du Numérique au Gabon. Une occasion pour le ministre gabonais de l’Économie numérique et de la Poste, M. Pastor Ngoua N’neme de dresser un bilan des avancées en matière de numérique et d’annoncer la création d’un conseil national du Numérique. Un outil qui sera destiné à fédérer la réflexion, la concertation et les propositions autour des TIC (technologies de l’information et de la communication). Au cours de cette journée les participants étaient invités à plancher sur le thème : « pour un écosystème du numérique organisé ».

Pastor Ngoua N’neme a également annoncé la mise en place d’un salon international de l’économie numérique et de l’Internet du Gabon qui se tiendra chaque année à partir de 2015. Un salon qui devrait permettre d’« accroître la visibilité du secteur de l’économie numérique ».

293 milliards de francs CFA pour le Numérique gabonais

Le secteur du Numérique est un pôle stratégique pour le gouvernement gabonais qui a mis en œuvre de nombreuses mesures pour sa croissance. Ce secteur a généré 293 milliards de francs CFA , soit 5 % du PIB du pays, pour l’année 2014.

Comme l’a souligné Pastor Ngoua N’neme en introduction à la journée de travail, cette réunion s’inscrivait dans la réalisation du plan « Gabon Numérique » lancé par le président Ali Bongo Ondimba. Un plan qui vise à hisser les infrastructures numériques du Gabon à un rang mondial et de faire du Gabon un pôle régional de services numériques.

« A l’origine de cette ambition, il y a sa conscience aiguë de l’exceptionnel levier de croissance économique que constituent les TIC » a rappelé le ministre, rendant ainsi hommage à la volonté du président Ali Bongo Ondimba de promouvoir l’utilisation du Numérique dans des domaines aussi variés que la production, la communication, l’éducation, l’administration, les soins, les loisirs. Avec la volonté d’en faire bénéficier l’ensemble de la population gabonaise.

12 000 emplois dans le Numérique

Le ministre a dressé un bilan des actions entreprises par l’État en ce domaine tout en rappelant le rôle des différents dispositifs institutionnels et législatifs que sont l’ANINE, le SPIN et l’ARCEP (agence de régulation des communications électroniques et des postes).

Le secteur des TIC emploie aujourd’hui plus de 12 000 personnes, de façon directe ou indirecte, selon les chiffres produits par le gouvernement. Le taux de pénétration du téléphone mobile est de 193 % et représente 2 947 681 abonnés au Gabon. Celui des téléphones fixes se maintient à 1,22 %. Quand à Internet, son taux de pénétration est de 86 % pour un total de 1 150 894 abonnés en 2014 avec une majorité d’abonnés en Internet mobile.

Cette croissance est le résultat des efforts importants entrepris ces dernières années par les opérateurs de téléphonie mobile pour la modernisation de leurs réseaux et la mise à disposition des technologies 3G/4G.

2000 villages numérique d’ici 2025

Pastore Ngoua N'NEME samsung gabon

Dans le cadre de « Gabon numérique », l’Etat a lancé en début d’année, en partenariat avec le groupe Samsung, un ambitieux plan de construction de plus de 2000 villages numériques à travers le pays. Un plan qui devrait s’étalonner jusqu’en 2025. L’objectif de ce dernier est de réduire la fracture sociale et numérique entre les différentes régions et de promouvoir un développement intégré. Pour ce faire un réseau de 1000 kilomètres de fibre optique est en cours de réalisation à travers le pays.

Au cours de cette réunion, M. Collins Nguimabou, président de l’ONG Génération Consciente regroupant des jeunes Gabonais de 15 à 30 ans autour de projets en lien avec les droits de l’Homme, l’entreprenariat ou encore le développement durable, a lancé un appel à la jeunesse gabonaise, l’invitant à apporter sa contribution par des actions concrètes au programme Gabon numérique.

Un commentaire »

    Ecrire un commentaire »